MENU

Bien choisir son assurance décès : conseils d’assureurs

bien choisir son assurance décès

Figurant parmi les dispositifs de prévoyance souscrits par les particuliers, l’assurance décès est un moyen d’offrir une sécurité financière pour les proches. En cas de décès prématuré ou de perte d’autonomie, le contrat permettra aux bénéficiaires de profiter du capital laissé par le souscripteur. Toutefois, il existe de nombreux éléments qui interfèrent lors du choix de son contrat d’assurance décès, rendant le processus difficile. Comment doit-on donc procéder pour bien choisir ce type d’assurance et quelle est al différence entre ce contrat de prévoyance et celui d’une assurance vie ?

Identifier vos principaux besoins

D’une manière générale, le contrat de prévoyance a pour rôle de mettre ses enfants ou son conjoint à l’abri du besoin en leur octroyant un capital. En revanche, il y a de nombreuses raisons qui incitent une personne à souscrire un contrat d’assurance décès. De ce fait, définir les besoins doit faire partie de vos priorités. Que ce soit pour la réception d’une rente au moment de la perte totale et irréversible de vos facultés, le financement de vos obsèques ou le fait d’offrir un capital à des proches, vous devez commencer par déterminer vos besoins. Ces derniers permettent de mieux orienter votre agence sur le type de contrat qui vous convient et vous pouvez ainsi choisir la souscription d’un contrat vraiment adapté à vos besoins, avec une cotisation intéressante et un capital garanti qui l’est tout autant. Vous devez connaître quel est le capital versé dans telle ou telle situation : décès accidentel, par maladie, disparition…

Quelles sont les mesures à prendre pour choisir une assurance absèques?

 

Tout comme les autres produits d’assurance, la prévoyance pour le décès nécessite la prise en charge de certains éléments. Pour éviter les pièges, vous devez suivre quelques précautions. D’abord, il ne faut pas souscrire une assurance décès pour une grande période avec des conditions trop chères. Le deuxième piège à éviter lors de la souscription de ce contrat se trouve au niveau des risques couverts par l’assurance. Prenez le temps de vérifier les différents risques compris dans votre contrat pour ne pas vivre de grandes surprises. L’assurance décès n’étant pas un placement financier à part entier, il est de votre devoir de définir les clauses de votre contrat.

Garantie décès selon son âge

En principe, il n’existe pas d’âge minimum pour souscrire un contrat d’assurance décès. En revanche, quand l’âge du souscripteur dépasse 50 ans, il doit préalablement remplir un questionnaire médical. À compléter par la personne ou durant son examen médical, ce document est indispensable pour le contrat d’assurance avec un capital de plus 50 000 euros. L’âge limite pour adopter une assurance décès est de 65 ou 70 ans.

Opter pour un capital ou une rente

Le choix du capital ou de la rente pour la prime dépend entièrement des besoins du souscripteur et des bénéficiaires. La rente reste avantageuse quand il faut préserver le niveau de vie d’un conjoint survivant ne disposant pas de ressources suffisantes. Elle fonctionne également pour payer les études des enfants héritiers. Si vous décidez de souscrire un contrat avec le versement d’un capital décès, vous devez prévoir une somme considérable au départ. De cette manière, vous pourrez réduire petit à petit le montant de votre garantie. Les notions de délai de carence doivent aussi être parfaitement claires pour vous : quand les sommes peuvent être versées et sous quelles conditions ? Sue se passe-t-il en cas d’invalidité permanente ?

Où peut-on souscrire une assurance décès ?

Pour pouvoir choisir parmi les diverses sortes de contrats d’assurance décès, il est souvent nécessaire de se tourner vers des professionnels. Trois experts en contrat d’assurance décès peuvent intervenir pour vous proposer des offres : les banques, les courtiers et les assureurs. Les pompes funèbres souscrivent parfois à des partenariats avec des assureurs pour proposer certains contrats à la famille du défunt qui souhaite s’informer sur les possibilités d’un capital en cas de décès futur.

Les banques

Outre les produits financiers qu’ils proposent, les établissements bancaires procurent aussi des solutions de prévoyance comme l’assurance décès invalidité. Il est généralement en relation avec la possession d’une carte de crédit ainsi que l’ouverture d’un compte dans la banque.

Les assureurs

En plein cœur de leur métier, le contrat d’assurance décès est une solution classique pour les assureurs. Agissant dans la logique, les assureurs pourront vous imposer des garanties qui ne répondent pas à vos attentes. Cependant, l’excellente connaissance du marché dont ils disposent leur permet de vous offrir une grande variété de contrats.

Les courtiers en assurances

Solutions privilégiées par les particuliers, les services d’un courtier en assurances procurent des avantages. Cet expert va représenter son client et défendre les intérêts de celui-ci auprès de la banque ou des compagnies d’assurance.

Utiliser un comparateur

Avec le développement de la technologie, les particuliers peuvent désormais se servir d’un comparateur pour trouver un bon contrat. Cet outil sert à comparer les différents prix proposés sur le marché. Nombreux sont les organismes qui disposent d’un comparateur d’assurance en ligne pour faciliter la démarche des clients.

Simple à manipuler, le comparateur ne réclame que les informations importantes telles que l’âge ou le montant du capital à garantir. Après avoir reçu ces éléments, l’outil va vous donner un devis détaillé des offres des sociétés d’assurance que vous avez choisies.

|
Lucie